+1 514 274-2333 info@infosecte.org
Home Events Podcast Sectes : les entreprises de l’emprise (balado)

Sectes : les entreprises de l’emprise (balado)

Sur France Culture.

Quels sont les nouveaux ressorts de la manipulation économique des mouvements sectaires et comment lutter efficacement contre ces derniers ?

Avec : 
Donatien le Vaillant Chef de la Mission Interministérielle de VIgilance et de LUtte contre les DÉrives Sectaires (MIVILUDES) et inspecteur de l’administration.
François-Xavier Bauduin Docteur en sociologie des religions à l’EHESS Paris

Dans son dernier rapport d’activité 2021, la Miviludes (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires) a annoncé avoir reçu 4020 saisines, soit une augmentation de 86% par rapport à 2015. La crise sanitaire a joué le rôle de catalyseur du phénomène sectaire en France, faisant proliférer de nouveaux acteurs et de nouveaux mouvements tous fondés sur le même processus d’emprise psychologique et bien souvent de prédation financière, Donatien Le Vaillant nous rappelle que “l’économie sectaire s’est récemment modifiée pour investir la vente de services sur les créneaux porteurs de la santé et du bien-être, du développement personnel, de la formation professionnelle et du management, ou de l’éducation. Le poids du domaine de la santé et du bien-être se confirme, alors que seulement 25 % des saisines ont un lien avec la religion désormais. Cette place grandissante du thérapeutique cache bien souvent des mouvements sectaires (et dangereux) : certains nouveaux leaders charismatiques prônent l’absence de traitement médical traditionnel pour certaines pathologies graves. De fait, on sait que le confinement a joué un rôle : entre 2020 et 2021, la Miviludes a enregistré une hausse de plus de 30% des signalements reçus”.

“Tout se fait sur la base du volontariat”

Principalement structurés autour des donations – en apparence volontaires – des adeptes, les mouvements à caractère sectaire cachent des circuits économiques qui leurs sont propres : aux dons financiers des croyants s’ajoutent des dons en temps considérables, qui contribuent à l’entretien du mouvement et/ou d’un leader charismatique à sa tête. François-Xavier Bauduin nous explique “le mouvement raélien est, somme toute, construit comme une constellation de toutes petites entreprises. Les évènements sont organisés localement par les Raéliens sur place : tout est décentralisé. Tout se fait sur la base du volontariat : ce n’est pas le mouvement central qui donne de l’argent, ce sont les Raéliens qui dépensent leur propre argent pour financer le mouvement. Les coûts de fonctionnement sont donc très réduits. Par ailleurs, il existe une autre forme de dons au sein des sectes : le travail bénévole et gratuit. Dans beaucoup de mouvements, les adeptes lambda arpentent le bitume pour faire de la “diffusion” (distribuer des tracts et attirer le chaland), ce qui peut constituer un travail à part entière. En ce qui concerne le mouvement raëlien, certains adeptes pouvaient passer plus d’une quinzaine d’heures par semaine à faire ça”.

” Le “trésor de guerre” des dérives sectaires, s’il est difficile à estimer précisément tant règne l’opacité, demeure considérable et surtout extrêmement préjudiciable pour les individus enrôlés. Véritables “entreprises de l’emprise”, ces mouvements tendent à se multiplier – notamment dans le domaine de la santé, ce qui a justifié la promulgation le 10 mai 2024 d’une nouvelle loi pour renforcer la lutte contre les dérives sectaires et l’accompagnement des victimes.

Cliquez ICI pour écouter ou pour plus d’informations.

Date

Jun 03 2024
Expired!

Time

All Day

Local Time

  • Timezone: America/New_York
  • Date: Jun 03 2024
  • Time: All Day
Category